Qui sommes-nous ?

Les fondatrices

Fanny Miosotis
Présidente & directrice artistique

Évoluant dans le milieu du maquillage professionnel depuis plus de 15 ans, il m’est apparu comme une évidence, à l’annonce de mon cancer du sein en juin 2021, que ma passion se transformerait en thérapie. Pour moi, et petit à petit, pour les autres aussi…
Plaisir personnel devenu mission de vie, Maquille mon Krâne c’est mettre mon art au service des autres, afin de les accompagner sur le chemin de l’acceptation de soi.

Fanny Miosotis

Marion Julia
Trésorière – Responsable administrative & financière

Touchée par un cancer du sein à 31 ans, j’ai tout de suite assumé mon crâne nu. Mais j’ai cependant eu à composer avec les regards curieux, étonnés, voire effrayés des gens que je pouvais croiser. C’est pourquoi le projet MMK me tient tant à coeur. Grâce à notre association, nous démontrons que le crâne nu est beau et qu’il a le droit d’être porté fièrement !

Marion Julia

Caroline Grimaud Pescher
Secrétaire Générale – Responsable relations publiques

Diagnostiquée d’un cancer du sein en 2020, moi qui avais l’habitude de prendre ma vie en main, j’ai subi mes traitements et ses effets secondaires. Je n’ai jamais osé sortir le crâne nu alors que je me découvrais à la maison et que je me sentais mieux ainsi. Aujourd’hui, grâce à MMK, je peux aider à changer le regard des gens et surtout permettre à d’autres d’assumer leurs jolis crânes.

Caroline Grimaud Pescher

Faire de son crâne nu une œuvre d’art.

La Génèse

Fanny, Make Up Artist touchée par un cancer du sein

On ne sait pas ce que les épreuves de la vie peuvent déclencher. Ni l’ampleur des ressources disponibles en nous, jusqu’au moment où nous devons les utiliser.

Et pourtant… lorsque j’ai appris mon diagnostic le 7 juin 2021, j’ai su que ce cancer du sein allait m’apporter quelque chose. Quelques jours plus tard, mon oncologue m’apprenait que j’allais perdre mes cheveux.

Moi qui ai toujours adoré m’exprimer via le bodypainting, j’avais mon évidence : j’allais me faire maquiller le crâne. S’en sont suivies 10 séances photo avec des amis maquilleurs et photographes.

J’ai très vite réalisé que ce qui avait commencé comme un plaisir personnel était devenu une véritable thérapie m’aidant à vivre cette aventure la tête haute. C’est en réalisant cela que je me suis dit… pourquoi m’arrêter à mon propre crâne d’oeuf ?

Après un an et demi de séances réalisées sur une vingtaine de soeurs de combat et de partages sur les réseaux, l’association Maquille mon Krâne a enfin vu le jour en janvier 2023.

Le message : la beauté est plurielle !

Pourquoi proposer ce projet à d’autres femmes, hommes et enfants qui ont brusquement perdu leurs cheveux de façon temporaire (traitements anti-cancéreux) ou permanente (alopécie universelle) ? Parce que nous souhaitons :

Accompagner…

…ces personnes sur le chemin de l’acceptation en leur permettant de se ré-approprier, via l’art du maquillage, une image de soi stigmatisante.

Inspirer…

…toute autre personne touchée par l’alopécie en lui montrant qu’il n’y a pas de honte à se montrer sans cheveux, et qu’elle ou il peut se trouver belle/ beau ainsi.

Sensibiliser…

…le grand public sur le sujet de l’alopécie, qu’elle vienne d’un traitement anti-cancéreux ou de l’alopécie universelle, et montrer que l’on peut tirer du beau d’une étape de vie bouleversante.

Les bienfaits

Se révéler

Par le biais d’une mise à nu challengeante, afin d’exposer une partie de soi que l’on souhaite accepter ou tout simplement sublimer grâce à une transformation artistique. Se voir autrement afin de s’accepter davantage au quotidien.

Immortaliser

Grâce à des photos professionnelles suivant une ligne éditoriale et artistique précise. Chaque séance est une mise en valeur des participant(e)s, qui profitent d’un moment hors du temps. Voilà pourquoi l’expérience en elle-même est aussi importante que le résultat photo.

Casser les codes !

Sortir des critères de beauté imposés par notre société, en sublimant LA caractéristique physique la plus associée à la maladie aujourd’hui. Démontrer que le crâne nu est une fierté et n’a pas à être caché !